Accueil

calligraphy print on paper

Le testament olographe

Le testament olographe est la plus simple et la plus répandue des formes testamentaires. Simple, parce qu’un rien lui suffit pour rendre témoignage, par devant l’avenir, à celui qui l’écrit. Ni le support, ni la matière, ni la langue n’entrent en compte pour en déterminer la valeur. Répandu, probablement parce qu’il ne coûte rien, sinon qu’un face-à-face éprouvant, plume à la main, avec la vie, la mort, le temps, et l’oubli.

adult affection baby child

La détermination des héritiers

Une merveilleuse histoire du temps. En fait de succession, tout procède du lien de parenté. Les parents se succèdent entre eux, naturellement, par le cours de la vie, génération après génération. De même que la propriété des biens suit l’inexorable écoulement du temps, du passé vers l’avenir. Certainement, le droit des successions prend acte de ce phénomène physique et n’essaye pas de lutter.

Citation du mois.

« Le droit de succession est l’effet le plus tangible de la parenté »

— JEAN CARBONNIER

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le terme de cujus (dé cou-i-ous) provient de la citation latine « is de cujus successione agitur », qui signifie « celui de la succession dont il s’agit ». Son emploi est courant dans les actes juridiques, notamment notariés, en lieu et place des termes défunt ou futur défunt. Il permet, par le recours à une langue savante, une précision technique en distinguant parmi les défunts, le cas échéant, celui dont on traite la succession, mais aussi, par une pirouette linguistique dont les juristes ont le secret, de poser un voile supportable sur le visage familier de la mort.

ARTICLE RECOMMANDÉ